Aller au contenu

Trucs et astuces : remplacer les plaquettes Yamaha MT 125

Le changement des plaquettes de frein de votre Yamaha MT 125 est une action très facile que vous pouvez largement faire vous-même si vous êtes à l’aise en mécanique. Bien entendu, comme pour la vidange, si votre Yamaha est encore sous garantie, préférez l’intervention de votre concessionnaire.

Pour savoir si il faut changer vos plaquettes de frein, c’est assez simple. Il suffit de regarder si il reste de la garniture sur les plaquettes. Moins de 1mm, il est temps de les changer.

Ce qu’il vous faut pour changer vos plaquettes

Pas besoin d’être équipé comme un garage, trois/quatre outils suffiront amplement. Pour le remplacement des plaquettes il vous faudra :

  • Un tournevis plat et un cruciforme
  • Une pince multiprise
  • Un jeu de clés plates et un jeu de clés 6 pans
  • Une clé dynamométrique (c’est pas indispensable)
  • Du nettoyant frein
  • Un produit protecteur
  • Du liquide de frein neuf (DOT 4 minimum)
  • Un jeu de plaquettes neuves adapté à votre moto

Les 10 étapes pour changer vos plaquettes

Etape 1 : Mettez votre machine sur béquille centrale ou encore mieux, sur une béquille d’atelier.

Etape 2 : A l’aide de la pince multiprise, enlevez les goupilles de l’axe qui maintient les plaquettes. C’est plus pratique de le faire maintenant plutôt qu’une fois l’étrier démonté.

Etape 3 : Retirez les vis qui fixent l’étrier à la fourche. Il est possible qu’il y ai des caches dessus. En général il y a 2 vis 6 pans.

Etape 4 : Vous pouvez désormais enlever les anciennes plaquettes. Une fois ces dernières retirées, nettoyez correctement le piston et l’ensemble de l’étrier pour enlever la poussière de frein et toute les crasses présentent. Utilisez un produit nettoyant et dégraissant mais non corrosif.

Etape 5 : Mettez du produit protecteur à l’intérieur de l’étrier en essuyant bien le surplus.

Etape 6 : Ouvrez le bocal de liquide de frein, utilisez le bon tournevis ou le bon embout pour ne pas abîmer la tête de vis. Attention de ne pas faire couler de liquide sur les carénages ou des pièces peintes, le liquide est corrosif et il peut attaquer la peinture.

Etape 7 : C’est l’étape importante, il faut repousser le piston pour avoir la place de mettre en place les nouvelles plaquettes qui sont plus épaisses.
Deux solutions : à l’aide d’un tournevis plat. Pour ça, remettez les vieilles plaquettes en place et avec le tournevis, faite levier entre les deux pour rentrer le piston.
Deuxième possibilité, remettez l’ancienne plaquette du côté du piston et un chiffon de protection sur l’étrier et pincez pour faire rentrer le piston.

Etape 8 : Une fois le piston en place, vous pouvez refermer le bocal de liquide (pensez à jeter un œil au niveau avant). Mettez en place les nouvelles plaquettes. Petite astuce, avec du papier à poncer grain moyen, n’hésitez pas à passer un coup sur les arrêtes de vos plaquettes neuves. Cela évitera les sifflements des premiers kilomètres.

Etape 9 : Vous pouvez remettre l’axe, les goupilles et la protection métallique sur les nouvelles plaquettes avant de remonter l’étrier en place avec les 2 vis.

Etape 10 : Actionnez les freins quelques fois pour bien mettre en place les plaquettes. Passez un coup de nettoyant frein sur votre disque pour bien le dégraisser.

C’est maintenant terminé, il ne reste plus qu’à aller faire un tour. Vos freins ont besoin d’être rodé, soyez prudent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.